Blog

Comment expliquer le succès continu des Vide-Greniers à l’heure d’Internet?


Vide-Grenier

Avec l’arrivée d’eBay en 1995 et surtout de Leboncoin en 2006, beaucoup pensaient que les Vide-Greniers allaient peu à peu perdre en popularité. Or, force est de constater que les vide-greniers continuent d’être de grands succès et ont même tendance à se multiplier et à innover, comme les récents “Vide-Grenier des Geeks” ou le vide-grenier organisé par Alinéa. Sur Google, on compte près de 700 000 visites mensuelles sur le mot clé “Vide-Grenier” contre moins de 1 000 pour des mots clés comme “Vendre objets d’occasion”. Cela peut paraître paradoxal alors qu’il n’a jamais été si facile de vendre ou d’acheter directement sur Internet. Comment expliquer ce succès continu?

Pour mieux comprendre, nous allons nous placer tout d’abord dans la peau d’un vendeur, et ensuite d’un acheteur. Pourquoi un vendeur de vide-grenier serait-il prêt à passer tout un dimanche dehors, à devoir payer pour réserver un stand, le tout pour vendre seulement à quelques centaines de personnes de sa ville? Pour deux raisons essentielles selon moi: le contact humain et la “facilité” apparente. Etudions ces deux raisons plus en détail.

Quand on crée une annonce sur eBay ou Leboncoin, on vend à “Geek87” ou “leboss94”, sans savoir si derrière ces pseudonymes se cache un arnaqueur ou une personne honnête. A un vide-grenier, on voit de visu la personne intéressée pour acheter ces objets. On peut discuter avec la personne et nouer de nouveaux contacts. Une personne préférera presque toujours vendre son objet 30€ à un ami ou quelqu’un qu’elle voit, plutôt que 50€ à un inconnu. Voyons à présent la deuxième raison.

Vendre à un vide-grenier peut paraître paradoxalement plus facile que de vendre sur Internet. On n’a pas besoin de créer son compte, de prendre chaque objet en photo, de créer chaque annonce et d’ensuite éventuellement devoir envoyer l’objet par la Poste ou convenir d’un rendez-vous. Au vide-grenier, vous mettez les objets sur votre stand et vous n’avez plus qu’à attendre. De plus, le succès de leboncoin ou eBay fait que chacune de votre annonce est en concurrence avec des milliers d’annonces similaires et avec des vendeurs pros qui vendent des objets toute la journée. Mettons nous à présent dans la peau d’un acheteur.

Pourquoi un acheteur souhaitant un objet d’occasion est-il prêt à se déplacer 30km à un vide-grenier plutôt que d’acheter sur Internet parmi des milliers d’annonces avec livraison à son domicile? Pour deux raisons essentielles selon moi: le contact humain à nouveau, et les prix plus bas.

Comme pour le vendeur, l’acheteur préférera toujours acheter un objet d’une personne en qui elle a confiance, plutôt qu’à un inconnu avec aucune garantie sur la qualité de l’objet. En vide-grenier l’acheteur peut voir, toucher et tester l’objet avant de l’acheter. Et l’acheteur sait que les réponses à ses questions seront plus honnêtes que s’il posait les mêmes questions en ligne car il est beaucoup plus facile pour un vendeur de mentir par message écrit que à haute voix devant la personne.

L’autre raison essentielle à mes yeux est le prix. Les prix des objets sont généralement moins chers en vide-grenier car le vendeur souhaite se débarrasser de ses objets le plus vide possible et l’acheteur n’a pas la concurrence de millions d’autres acheteurs à l’affut des prix bas. De plus, il n’a pas à payer de frais de livraison, notamment pour les petits objets. Cela explique pourquoi beaucoup de revendeurs se déplaçent en vide-grenier pour faire le plein d’objets à faible prix qu’ils vont ensuite revendre sur eBay ou Leboncoin.

Vous l’aurez donc compris, il y a essentiellement trois raisons expliquant le succès des vide-grenier: le contact humain pour vendeurs et acheteurs, la facilité pour les vendeurs et les prix bas pour les acheteurs. OuiSell, vide-grenier en ligne, a été créé dans le but d’offrir ces trois avantages, mais en ligne. Concernant le contact humain, la photo du vendeur est systématiquement affichée sur l’annonce est des options semblables aux réseaux sociaux seront prochainement mises en place. Les ventes sont de plus exclusivement entre membres pour éviter toute arnaque. Concernant la facilité, tout a été mis en place pour que la vente soit la plus simple possible: inscription en 1 clic avec Facebook, une seule annonce pour un lot d’objet, déplacement systématique de l’acheteur au domicile du vendeur. Enfin, qui dit vente de lots, dit prix plus bas que la vente à l’unité pour les acheteurs.


5 juillet 2014
Commentaires
  1. Jeanne said on 6 octobre 2014 12 h 01 min:

    C’est idiot, vous oubliez le principal. Dans une brocante, on vend principalement des articles de petite taille, peu chers, en grand nombre et disparates. Sur Internet, on vend plutôt des articles ciblés, de valeur (au moins 5€ en général), des collections/lots d’objets, ou des encombrants. Je pratique les deux, et je trouve ces modes de ventes complémentaires et pas forcément concurrents. C’est pourquoi les vides greniers ont un regain de popularité en même temps que les sites d’occasion se multipient : l’occasion est simplement devenue un mode de vente et d’achat pour beaucoup, que ce soit dans la rue ou en ligne. On pourrait aussi parler de l’essort des trocs, recycleries, bourses aux jouets, vide dressing… il y a beaucoup à dire (et à faire) sur le sujet!

    1. laurensj87
      laurensj87 said on 7 octobre 2014 10 h 20 min:

      Bonjour Madame, vous avez tout à fait raison de souligner qu’il existe également une différence d’objets proposés dans des vide-greniers et en vente en ligne. Il ne fait en effet pas de sens de passer du temps et d’éventuellement de payer des frais de port et /ou commissions pour des objets à faible valeur. C’est aussi pourquoi ces deux modèles continueront de cohabiter et que l’un n’affaiblit pas l’autre. C’est également pourquoi OuiSell s’est justement positionné sur les « lots » d’objets pour offrir une solution de vente en ligne pour ce type d’objets que l’on trouve le plus souvent en vide-greniers. Et il y a encore en effet beaucoup à faire dans ce domaine car la majorité de ma famille par exemple n’achète ou ne vend presque jamais leurs objets d’occasion.

      1. Jeanne said on 7 octobre 2014 13 h 13 min:

        Dommage pour votre famille… Vendre d’occasion ce qui nous encombre, nous sommes beaucoup à être séduits par le concept, mais à remettre toujours au lendemain…
        Alors, oui, c’est vrai, ça prend du temps, surtout si on veut bien faire les choses, et ne pas regretter. Faire le vide demande un grand travail sur soi, moins évident qu’il ne le parait.
        A ce sujet je vous recommande vivement l’incontournable ouvrage de Dominique Loreau : L’Art du Désencombrement. Vider les pièces de sa maison pour récupérer de l’espace pour soi, une grande idée!